HISTOIRE et CONTEXTE

Un Contexte Historique et Géographique Complexe

Le Vietnam enregistre une forte croissance économique depuis près de 20 ans, grâce à de nombreux investissements réalisés. Mais la précarité en milieu rural, et particulièrement dans les régions montagneuses, reste toujours élevée. Le pays regroupe près de 54 groupes ethniques minoritaires dont une grande partie vit encore à ce jour, sous le seuil de pauvreté. Chaque ethnie a sa culture, son mode de vie, son dialecte et ses traditions et tient à les préserver tout en changeant progressivement certaines mentalités par rapport à l’hygiène, l’eau potable, les soins de santé, …

Dans cette région de Kon Tum, sur les hauts plateaux du Centre du Vietnam, l’agriculture et l’élevage (principalement bovins et porcins), restent le secteur d’activités les plus importants. Les paysans cultivent essentiellement le manioc, la canne à sucre, la banane et le riz car la terre, très aride, et le climat subtropical ne leur permettent pas encore une grande diversité agricole.

Pendant la saison des pluies (la mousson qui s’étend de juin à novembre), de nombreux villages sont difficilement accessibles et restent donc fort isolés. Avec les pluies diluviennes, les typhons, les coulées de boue et les éboulements de terrain, les enfants ne peuvent pas toujours se rendre à l’école.

L’investissement dans les infrastructures scolaires, mais aussi les ponts et les routes est encore insuffisant. Les enfants doivent parcourir plusieurs kilomètres en traversant de nombreux obstacles, au péril de leur vie, avant d’arriver à l’école. Pour cette raison, mais également car leurs familles sont souvent très pauvres, beaucoup d’enfants sacrifient leur éducation et leur santé pour travailler aux champs avec leurs parents.