La construction des douches et latrines pour limiter la propagation de maladies

Avec la création de douches alimentées par une eau filtrée et propre, les populations locales sont conscientes de l’apport bénéfique. Le constat est sans appel : une diminution considérable des maladies de la peau. 

Aujourd’hui, seules deux maisons sur dix sont équipées de toilettes. Ce qui est évidemment beaucoup trop peu, mais la plupart des familles sont très pauvres et arrivent à peine à se nourrir. 

Pour la construction de ces latrines, l’association a fait appel à la main-d’oeuvre locale des villages reculés de Kon Tum Ko Nam. Fournir du travail et responsabiliser les populations permettent de renforcer les liens mais surtout de maintenir à long terme les réalisations de nos différentes missions.   

Fermer le menu